10
Janv

Test du matériel : le début de l'entraînement

Avant de tout envoyer en fret, nous sommes partis en montagne se mettre un peu en condition. Deux objectifs : débuter l’entrainement physique et se familiariser avec le matériel.

Puisque le conditionnement avait pris plus de temps que prévu, nous voilà dans la montagne – sur les hauteurs sur Serre-Barbin plus précisément – à la frontale et sous la neige à monter durant 45 minutes avec l’équipement pour la nuit. Nous montons la tente qui nous servira de chambre/salon/salle à manger pour la première fois et testons le reste du matériel loué ou acheté.

Pendant ce temps-là, la préparation du dîner tourne au fiasco et notre première leçon est culinaire : même si quelqu’un vous dit, le réchaud fonctionne avec du diesel, il ne faut pas prendre du diesel, à moins que vous aimiez dormir dans la suie et l’odeur de pétrole. La première partie de cartes tous les quatre dans la tente nous permet d’arriver à la conclusion que la tente est trop petite et c’est le lendemain matin lorsqu’il aura neigé plus d’un demi mètre dans la nuit et que la tente sera à moitié ensevelie, que le réveil la tête dans la toile de tente nous permettra de confirmer cette impression. La deuxième leçon est météorologique : lorsqu’il neige la nuit, il faut se lever pour déblayer la tente.

Le bilan est tout de même positif, on a hyper bien dormi, nos matelas et nos duvets sont excellents ! Mais par -5°C en extérieur, +5°C dans la tente, on a eu trop chaud et tout était trempé ! On rentre donc à la maison pour nettoyer et sécher le matériel. Après une belle journée de randonnée à ski, nous plantons la tente pour une deuxième nuit qui nous confirmera que le modèle ne nous convient pas. Ces tests étaient bien nécessaires puisqu'un des duvets loués avait malheureusement une fermeture éclair cassée (pas de panique, le loueur nous en a envoyé un nouveau très rapidement !).