Quatre jours au pied de la troisième calotte glacière

Il y a presque trois ans, nous étions au pied de la troisième plus grande calotte glacière : le Campo de Hielo Sur en Patagonie. Nous étions partis 4 jours en autonomie pour faire le tour du Huemul, montagne voisine du célèbre Fitz Roy. La préparation de notre expédition nous ramène souvent à ce souvenir. Tout d’abord, passer quatre jours avec vue sur cette grande étendue de glace nous avait franchement démangés, cette immensité vide et austère sur des centaines kilomètres a un pouvoir attirant exceptionnel. Ensuite, partir en autonomie, sur rocher ou sur neige, oblige à se poser les mêmes questions : le poids, la nourriture, la météo, l’itinéraire. Sur ce dernier point, il faut savoir s’orienter avec une carte et une boussole, exercice qui nous sera quotidien au Groenland.

Enfin, en Patagonie aussi, le changement climatique laisse des traces. Si là-bas les glaciers semblent encore avoir autorité sur la nature lorsqu’ils tombent épais et puissants dans les lacs à moins de 1000m d’altitude, ils reculent comme dans les Alpes. En effet, la fonte et le recul Campo de Hielo Sur a provoqué la hausse du niveau des eaux sur Terre d’1 mm entre 1975 et 2000. Le rythme de fonte a même doublé au cours des dernières années du dernier millénaire. Certains glaciers reculent de 60m par an !